26
août
2015


« Notre toute petite entreprise… est une multinationale » tel était le thème de l’intervention de Jérémie Lagarrigue, CEO de HYDROS INNOVATION SA, lors de la Conférence de presse du Groupement des Entreprises Multinationales (GEM) ce mardi 25 août à Lausanne.

L’objet de cette conférence de presse annuelle était de faire un point de situation sur les différents sujets d’actualité, d’échanger et d’aborder certains thèmes importants pour les 88 multinationales membres du GEM en suisse romande. Cette conférence de presse était aussi l’occasion de présenter la seconde édition des journées portes-ouvertes du GEM, qui aura lieu cet automne dans le Canton de Vaud. 

 

Frédérique Reeb-Landry, présidente de GEM et M. Cédric Hyde, vice-président du GEM ont fait un point de situation sur les activités du GEM depuis un an (prises de position politiques sur l’immigration de masse, réforme de l’imposition des entreprises III, abandon du taux plancher), avant d’aborder l’actualité du GEM sur différents thèmes (mesures en faveur de la diversité et de la promotion du travail indigène ; flexibilisation du temps de travail ; formation continue, etc.).  

 

L’intervention de la société HYDROS, bureau d’étude en aérodynamique et hydrodynamique basé à l’Innovation Park de l’EPFL à Lausanne, spécialisée sur  l'efficience énergétique, a été remarquée comme un bel exemple de « start up » évoluant en symbiose avec les grandes entreprises internationales. Soutenue activement depuis sa création par Thierry Lombard et par le groupe Lombard Odier, HYDROS développe depuis 8 ans ses activités de recherche & développement dans un écosystème suisse favorable et unique au monde, même si l’environnement actuel est plus fragile et plus contraignant, notamment en ce qui concerne l’embauche des ingénieurs ultra-spécialisés et le Franc fort qui a pesé sur le carnet de commandes cette année.

 

« En deux mots, notre société travaille sur le transfert de technologie. Tous nos outils, nos expériences et nos records dans le nautisme, la voile de compétition et le développement de projets innovants servent un seul but, l’efficience énergétique. Nous l'appliquons notamment au transport maritime qui représente à la fois 90% du transport de marchandises dans le monde et la 5ème cause de pollution. Aujourd’hui, nous pouvons parler concrètement de réduire significativement la dette écologique en réduisant d’au moins 30% les émissions de CO2 de tous types de bateaux de transport et de passagers… grace à l’innovation, à la technologie et surtout à la prise de conscience des acteurs. »

 

 DSC4628CClassGEM

 

Pour ce faire, la Fondation Hydros -reconnue d’intérêt public- a même été créée en début d’année et s’engage dans l’éducation et la sensibilisation du grand public, des leaders d’opinion, des professionnels, des pouvoirs publics, et en particulier des générations futures, à l’importance de la technologie pour faire un usage plus intelligent des énergies que nous avons à notre disposition. Après la deuxième édition de l’HYDROCONTEST à Lausanne en juillet, le concours étudiant international éco-responsable dédié à la construction des bateaux les plus rapides qui consomment le moins d’énergie possible, la Fondation Hydros organise la LITTLECUP, plus communément appelée « Petite Coupe de l’America » du 10 au 20 septembre à la Société Nautique de Genève… où vous pourrez admirer des catamarans extrêmement légers… pouvant naviguer à plus de trois fois la vitesse du vent réel ! Une belle démonstration de ce que la technologie peut apporter pour un monde plus efficient. 

 

 DXB8370HCGEM 

 

Partager cet article