16
juin
2014

Genève, dimanche 15 juin 2014 – HYDROS.ch fait honneur au Bol d’Or et termine 9ème au classement général ! Une jolie performance après le record du Ruban Bleu, battu il y a quelques semaines.


L’ébullition était à son comble samedi sur le Lac Léman, HYDROS.ch comptait parmi les concurrents les plus attendus de ce 76ème Bol d’Or, LE rendez-vous annuel de la voile lémanique, plus grande régate au monde en bassin fermé. Des conditions ventées, mais aléatoires, ont accueilli plus de 500 bateaux participants.

HYDROS.ch n’a pas pu tout à fait tirer son épingle du jeu face aux D35 et aux autres M1. Au près, sur une coque, comme au portant sur ses foils, le catamaran détenteur des 3 grands records lémaniques s’est révélé puissant et rapide, mais à l'aller le vent s’est joué des marins au passage de Lausanne, causant un retard difficile à rattraper.

A bord, Daniel Schmäh, le skipper d’HYDROS.ch était concentré sur la conduite de son catamaran à foils. Jérémie Lagarrigue, à la tactique, devait dérouler une stratégie sans-cesse adaptée pour tenir compte des évolutions du vent et des phénomènes locaux.

« Nous sommes très heureux d’avoir participé à cette belle fête ! Bien sûr nous sommes un peu déçus, une erreur stratégique lors de la montée, au niveau de Lausanne, nous coûte cher mais le bilan est positif. Nous tenions les D35 au près dès le début, et nous avons réalisé une belle descente, dans un vent aléatoire. Quelques nœuds de vent supplémentaires ne nous auraient pas déplu ! » raconte Jérémie Lagarrigue, tacticien à bord de HYDROS.ch.

Au passage du Bouveret, marquant la moitié du parcours, HYDROS.ch accusait un retard d’une quarantaine de minutes. La bise peinait à s’établir sur l’intégralité du lac, mais le voilier volant est parvenu à s’échapper et à démontrer, au portant, le potentiel de ses foils, gagnant petit à petit sur la tête de flotte. L'équipe félicite Ladycat pour leur incroyable victoire en 5 heures et 38 minutes.

« Oui c’est un peu frustrant, nous aurions vraiment aimé jouer avec les D35 à la descente. Nous avons perdu du temps au niveau de Lausanne, mais c’est malheureusement le jeu de la stratégie. Le bateau est vraiment bien, et confirme qu’il est une arme efficace face aux autres M1. Les conditions étaient favorables pour les multi, et je pense que nous reviendrons. » explique Daniel Schmäh, skipper de HYDROS.ch.

L’équipe d'HYDROS.ch est particulièrement heureuse d’avoir participé à cette compétition, qui illustre parfaitement le dynamisme de la voile en Suisse. Conçu pour le développement technologique et l’acquisition de données, spécialiste des records, HYDROS.ch s’est confronté avec plaisir à des concurrents de haut niveau, tant techniquement que stratégiquement ; cette expérience compte parmi les plus enrichissantes de l’équipe qui sera à coup sûre présente l’année prochaine.

Après cette très belle régate, HYDROS.ch prendra la route du Lac de Zürich sur lequel il naviguera du 21 août au 9 septembre.

Photo : Loris Von Siebenthal

Partager cet article