30
juin
2014

Camille, Ons, Simon et Rémi ont choisi d’associer leurs 2 écoles, ENSAPLV et ENSTA Bretagne, pour participer à l’HYDROcontest, le premier concours éco-responsable organisé par Hydros, du 23 au 27 juillet 2014, à Lausanne.

En octobre dernier, Camille et Ons intègrent l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris La Villette pour une année de spécialisation en architecture navale. Afin de valider cette année, les deux étudiantes doivent suivre un projet sur l’année. Elles ont le choix entre un projet théorique ou la participation à un concours. L’envie de rencontrer d’autres ingénieurs du monde entier, échanger et partager leur expérience, leur succès mais aussi leurs moments de galère, se confronter aux problématiques énergétiques sont autant de raisons qui les ont poussées à se lancer dans l’aventure HYDROcontest.

Au fil des mois, des compétences techniques manquent à leurs connaissances architecturales acquises au cours de leur cursus universitaire, c’est pourquoi elles décident de s’associer à Simon et Rémi tous deux étudiants à l’ENSTA Bretagne, école d’ingénieurs basée à Brest.

Camille nous explique : « Depuis la fin de notre parcours académique au mois de Février, Ons et moi sommes à plein temps sur le projet. Simon et Rémi, tous les deux en stage depuis fin mars, nous retrouvent le weekend sur l’île d’Oléron où est installée notre base technique. Le concours comportant deux catégories, transport de masse et transport de personnes, nous avons choisi de construire deux embarcations. »

Ils sont tous les 4 impatients à l’idée de venir comparer leurs deux prototypes à ceux des 13 autres universités venues du monde entier. Connaître la vision d’ingénieurs issus d’autres continents leur semble primordiale compte tenu de l’ouverture du commerce maritime. De plus, l’HYDROcontest propose à ces étudiants en fin de cycle universitaire, l’opportunité de mettre un pied dans le monde réel et d’entrer en contact avec des professionnels.

Partager cet article